Pierre Pernoud

1954 - 1976

Pierre Pernoud

Né à Genève en 1930, Pierre Pernoud y poursuit parallèlement ses études classiques et musicales. Il obtient la licence ès lettres de l'Université de Genève en 1953 tout en suivant la classe d'orgue de Pierre Segond au Conservatoire de Genève. Un séjour d'une année à Paris lui permet de poursuivre sa formation universitaire et de passer le Certificat d'Études Supérieures d'histoire de la musique à l'Institut de Musicologie de la Sorbonne sous la direction du professeur Jacques Chailley. La réussite d'un concours d'entrée lui vaut également de pouvoir participer au cours d'esthétique musicale du Maître Roland-Manuel au Conservatoire National de Paris. Il est l'élève de César Geoffray pour la direction chorale.

Il fonde la Psallette de Genève en 1950 avec Alain Jacquier. Il en prend la direction en 1954 et participe à la fondation de la Fédération des chorales de jeunes. Instructeur National du mouvement populaire de chant choral «A Cœur Joie» crée par César Geoffray, il enseigne à ce titre la direction chorale à l'occasion de rencontres musicales ou de stages de formation de chefs de choeur. 

L'un des faits marquants de la période de Pierre Pernoud est la redécouverte et l'enregistrement de la Messe à double chœur de Frank Martin en 1974 (cf. Enregistrements) peu avant le décès du compositeur. Elle est reprise ensuite 5 fois entre 1996 et 2013.

Frank Martin - 4 Motets pour le temps de Noël, FP 152: II. Quem vidistis pastores

Pierre Pernoud est professeur de musique dans l'enseignement secondaire supérieur genevois. Jusqu'en 1969, il est président des maîtres de musique du Cycle d'Orientation de Genève. Il dirige également le chœur du Collège Rousseau de 1969 à 1976. Ancien titulaire des orgues de l'église du Sacré-Cœur de Genève, il devient ensuite l'organiste de l'église Saint-Boniface.

Il est expert auprès de la «Commission romande de Musique sacrée» durant plusieurs années. Il est aussi programmateur musical à la Radio Romande (studio de Genève) et membre du comité des Amis de l'Orchestre de la Suisse Romande. Il est nommé directeur du Conservatoire Populaire de Genève en 1974 et cesse toute activité professionnelle en 1976 pour cause de maladie. Son décès en 1978 laisse un grand vide dans la vie artistique et musicale genevoise.

La Psallette de Genève, Bad Doberan

Galerie des chefs

La Psallette de Genève, Steve Dunn
La Psallette de Genève, Laurent Gay